Chronique de « Sans relâche  » Par Atypic Girl du blog Chroniques d’une fille atypique

Résumé :

Alors que l’été indien enflamme par sa douceur tout le grand Nord Canadien, un hydravion amerrit sur un lac, surplombé par une cabane. Une jeune femme se tient sur le pas de la porte. Comment la vie l’a-t-elle amenée là ? Que fait-elle dans ces solitudes?
Pourquoi sa tasse glisse-t-elle entre ses doigts, lorsque son regard croise celui du pilote ?

Extraits :

Extrait n°1 :

En cet instant la beauté du présent la submergea. Elle resta là, à se laisser envahir par l’intensité du moment, heureuse de pouvoir aujourd’hui se permettre ce luxe. Heureuse non pas d’avoir oublié, l’oubli n’était pas envisageable, mais de pouvoir vivre en appréciant les cadeaux de l’instant. Le passé était fini, ne lui apportant que douleurs et regrets sur lesquels elle n’avait nulle prise. Le futur, lui, s’étendait telle une terre inconnue noyée de brumes. Seul le présent lui appartenait.

Extrait n°2 :

« Elle ne se lassait jamais de ce panorama, toutefois un froissement inhabituel sur les eaux étales, lui fit froncer les sourcils. Soudain, le son déplacé d’un moteur provoqua l’envol de tous les oiseaux des arbres environnants. Elle se redressa, surprise. Était-ce le jour de sa livraison de provisions hivernales ? Déjà ? Hank n’était-il pas un peu en avance ?

Virant sur une aile en un lent virage d’approche, un petit hydravion rouge vif, amorça une arrivée moins prudente que d’ordinaire. Les flotteurs heurtèrent presque brutalement la surface de l’eau, tandis que l’hélice du monomoteur ralentissait par hoquets. L’avion glissa vers le ponton avec une douceur irréelle. La porte latérale de l’appareil se rabattit, tandis qu’un homme à la solide carrure sautait sur les planches fatiguées. »

Extrait n°3 :

« Elle ne se lassait jamais de ce panorama, toutefois un froissement inhabituel sur les eaux étales, lui fit froncer les sourcils. Soudain, le son déplacé d’un moteur provoqua l’envol de tous les oiseaux des arbres environnants. Elle se redressa, surprise. Était-ce le jour de sa livraison de provisions hivernales ? Déjà ? Hank n’était-il pas un peu en avance ?

Virant sur une aile en un lent virage d’approche, un petit hydravion rouge vif, amorça une arrivée moins prudente que d’ordinaire. Les flotteurs heurtèrent presque brutalement la surface de l’eau, tandis que l’hélice du monomoteur ralentissait par hoquets. L’avion glissa vers le ponton avec une douceur irréelle. La porte latérale de l’appareil se rabattit, tandis qu’un homme à la solide carrure sautait sur les planches fatiguées. »

Mon avis :

Hello everybodyyy !

Merci à l’auteur de me confier son livre .

Je suis au début du livre et ce prologue mygod les gars mais whoa, j’ai envie d’en savoir plus. Je viens de rencontrer le personnage principal : Lora qui en réalité s’appelle Éléora, c’est jeune fille littéraire qui tient un blog tout comme moi, donc je m’identifie immédiatement à elle. Je suis au début du livre et je ne sais pas, je comprends pas trop ce que ça raconte, quelle est l’intrigue. j’avoue être un peu perdue. Je vais me reprendre. Eléora et Clint se parlent à présent sur Twitter, leur conversation commence sur base d’un message anodin que Clint lui envoie. Une amitié virtuelle est-elle sur le point débuter ? À moi de le découvrir.

Il y a tant d’émotions qui me traversent quand je lis ce livre, je sens dans ce livre que les personnages principaux, veulent se reconstruire coute que coute. Cela me donne encore plus envie d’en savoir.

Parlons de la plume de l’auteur, elle est très fluide et se lit très facilement, et puis les descriptions sont très précises et font du bien, elle sont simples mais font du bien à la lecture du livre sans l’alourdir. Je peux qualifier ce roman de roman feel-good parce qu’il nous fait nous sentir bien et puis il redonne un peu la pêche dans le sens où on suit avec délectation les aventures d’Élora et de Clint. On sent l’amour dans ce roman, il est omniprésent mais il fait tellement de bien aux personnages.

Je suis à la fin de l’histoire et j’en ressors mélancolique mais apaisée voilà ce que ce roman m’a inspiré, si vous recherchez une romance feel-good, ne cherchez pas plus loin en voici en une qui vous fera rire, pleurer mais aussi aimer aussi fort que vous le pouvez.

J’étais sceptique au début de ma lecture mais là quelle belle claque ! J’ai adoré ce petit roman! Je lui attribue la note de 18/20. Tant de sensibilité dans un seul livre! J’adore

in vel, at elit. sit id, quis ut Nullam