Chronique de « Les carnets de Lou-Anne 2 : La questrice par le blog Dans le monde d’OLIVE-OUED

Acheter ce livre

Nombre de pages : 144 pages

Genre : Aventure/Fantasy

Attention, ceci est la chronique du tome 2 – De possibles spoilers peuvent être présents dans cette chronique. Si vous n’avez pas lu le tome 1, je vous déconseille de lire ce qui suit. Allez plutôt voir ma chronique du premier tome ici.

Résumé :

Lou-Anne, soutenue par Sir Robert, vieux chevalier et héros d’une guerre lointaine, est à présent intégrée dans la vie de la cité de Vivefleur. Quels événements va-t-elle encore devoir affronter ? Quels dangers aussi, mais son plus grand défi ne sera-t-il pas de parvenir à ouvrir son cœur ? Alors au travers de ses carnets, elle vient confier ses doutes, ses incertitudes… Et surtout ses espoirs.

Mon avis :

Aujourd’hui est sorti le tome 2 des Carnets de Lou-Anne, intitulé « La Questrice ». Et j’ai eu, encore une fois, la chance que l’auteure me fasse confiance et me l’envoie en avant-première.
Je n’ai pas aimé ce tome 2 comme j’ai aimé le tome 1. Je l’ai deux fois plus aimé.
Dans cette nouvelle aventure, plus besoin de planter le décor comme dans le premier tome. Un léger rappel suffit à nous rafraîchir la mémoire.
Nous retrouvons Lou-Anne, officiellement devenue la fille de Sir Robert. La voici donc épanouie, bien entourée par une famille adoptive, des amis au grand cœur, et même une nouvelle maison pour plus d’indépendance.
Mais tout n’est pas rose, même dans ce nouveau monde, et voilà donc que son amie Ambroisine Brise Vent est accusée d’un crime odieux. Dans une semaine, elle sera remise au Maître Bourreau, Carl de Lame, pour subir la Question. Lou-Anne doit donc découvrir la vérité avant.
Nous allons donc suivre notre Louve dans son enquête, aidée par un personnage qui l’irrite au plus haut point : le Capitaine Renan de Dunvar. Mais Lou-Anne doit dépasser son aversion afin d’aider son amie.
Dans ce tome, nous voyons apparaître une nouvelle Lou-Anne : une Lou-Anne qui a accepté son sort, cette nouvelle vie et qui l’apprécie même. On voit ses sentiments évoluer, elle apprend à aimer : amis, amants et sentiments se mêlent et aident la jeune femme à se forger.
Les personnages secondaires ne sont pas en reste. Dans ce deuxième tome, Sire Robert et Tybur sont plus en retrait, au profit de Carl de Lame, de Renan de Dunvar et de … Baveux, que nous prenons plaisir à découvrir.
En découvrir plus sur la personnalité de ces personnages fut un réel plaisir, même si quelques surprises nous guettent dans ce récit.
Encore une fois, la plume de l’auteure m’a emportée : j’étais aux côtés de Lou-Anne dans les ruelles de Vivefleur, mais aussi avec elle en chevauchant Boutade. En bref, l’écriture d’Isabelle Morot-Sir nous embarque dans cette aventure et on s’immerge complètement dans cet univers tout au long de notre lecture.
Ce tome 2 fut donc encore meilleur que le premier tome, de par l’aventure vécue par Lou-Anne mais aussi par l’évolution des personnages.
La barre est haute pour le tome 3 !
Seul petit bémol de ce tome 2 : le titre trop parlant m’a donné un indice quand à la fin. Mais c’est un bien petit défaut pour un livre aussi merveilleux.
Note : 19/20
PS : Bravo pour la mention à Bear Grylls 🙂

id libero eget mattis felis elit. tristique in leo fringilla mattis
%d blogueurs aiment cette page :