Critique de El Matador par Sophie du blog Fofielit

Comme vous le savez maintenant, je suis une grande fana des chevaux et j’aime lire des romans où le cheval est un « personnage » à part entière… Souvenez-vous, j’avais adoré « Cheval de Guerre » de Michel Morpugo !

 

Isabelle Morot-Sir, dont la plume fait mouche à chaque fois, avec moi,  nous raconte ici l’histoire d’ « El Matador »… Dès les premières lignes, nous faisons connaissance avec la toute jeune Lyne, douze ans, de retour en France suite au décès de sa maman… Lyne est un personnage très attachant. Elle m’a beaucoup touchée : je suis maman, j’ai lu beaucoup de Joana en elle : sa blondeur, son caractère, ses émotions, … J’ai vraiment hâte de lire la suite pour voir comment elle va évoluer au fil des tomes (le tome 4 est en cours d’écriture ! ^.^ ) !Son père, le bourru Frédéric Gautier est confronté à une paternité tardive, il est un peu gauche avec sa fille mais il est plus que doué avec les chevaux. Il va devoir prendre sur lui pour tenter de comprendre cette jeune ado qu’il ne connait plus.Avec eux, il y a Babou et Fanny ! Deux personnages qui vont aider au mieux Lyne et Frédéric à apprivoiser cette nouvelle vie qui s’offre à eux ! Et surtout… Il y a El Matador !!! C’est un personnage à part entière dans ce roman. Il est personnifié : on connait ses émotions, ses peurs, ses joies,… Il est à l’image de Lyne : meurtri, solitaire,…Ce roman contemporain mêle mes deux passions : la lecture et l’équitation… Forcément, vous vous en doutez : je l’ai dévoré et adoré ! ?El Matador est un roman qui peut être lu par tous, Lyne étant ado, les jeunes se retrouveront facilement en elle ! De plus, il est riche en bons sentiments, en positivisme. Il traite de l’intégration, du travail autours du deuil, d’amitiés diverses, de reconstruction, d’espoir,…Isabelle Morot-Sir a, une fois de plus, su mettre les mots pour toucher son lectorat ! Je suis toujours aussi fan !

nec eleifend lectus sem, at justo efficitur. id, suscipit felis
%d blogueurs aiment cette page :