Blog de Nisa lectures

par | 31 Déc 2019 | Sans peur et sans reproche | 0 commentaires

Chroniques de « Sans peur et sans reproche » par Nisa lectures

Mon avis:

Si je n’ai jamais encore eu de coup de cœur pour un roman d’Isabelle, j’aime ses histoires, sa plume et ses héroïnes loin des normes. Chaque description de ses romans me donne envie de me plonger dedans. De plus, c’est une partenaire que j’apprécie particulièrement car elle n’a qu’un but : mon plaisir, nos discussions parfois passionnées autour de ses histoires. Je peux lui dire et écrire tout ce que je pense sans jamais avoir à craindre pour nos relations, je n’ai pas à respecter un calendrier, je ne suis jamais relancée et c’est hyper important quand on traite des service-presse en direct avec des auteurs. Bref, passons au livre 🙂

Ici, j’avoue ne même pas avoir lu le résumé. Isabelle me l’a proposé en tenant en compte de mes goûts et je lui ai fait confiance. Et puis cette couverture, je l’adore. Les personnages sont de dos, on peut donc leur imaginer le visage que l’on veut. Le paysage et ses couleurs sont sublimes. En résumé, j’avais hâte d’aller mieux pour commencer ma lecture.

Le premier chapitre me laisse presque une sensation de catastrophe. Bien écrit oui, mais je me suis vue incapable de m’identifier aux personnages présentés et j’ai donc craint le pire pour la suite. J’ai même vérifié que je ne m’étais pas trompée de lecture car malgré le caractère du perso féminin, je ne reconnaissais pas la « touche » Isabelle. Oui, j’ai vite paniqué mais comprenez-moi, c’était ma première lecture depuis plusieurs mois.

Immédiatement, le deuxième chapitre m’a réconciliée avec ma lecture. Quelques phrases et c’était plié, j’étais dedans. Je m’identifiais et pas qu’un peu. Cette amitié entre deux mamans solos, je l’ai connue. D’un service rendu à une maman désespérée devant l’école, j’ai trouvé un équilibre pendant des années. J’emmenais nos enfants le matin, elle récupérait le soir. Un imprévu ? Un coup de fil. Un coup de mou, seules devant nos petites terreurs; besoin d’être rassurée ? L’autre était là, vivait la même chose même si nous étions très différentes. J’ai déménagé loin depuis longtemps et même si je pense toujours à mon amie, découvrir ainsi Félix et Evie m’a fait revivre plein d’émotions que j’avais oubliées.

Bien évidemment Félix et Evie ne ressemblent peut-être pas à l’idée que vous vous faites de deux mamans célibataires. Sans tomber dans « l’anti-clichés », Isabelle nous brosse de jolis portraits, de ceux qui inspirent. Pas d’héroïsme, non (et pourtant, il y en a des héros ici mais pas elles), mais la force qu’il faut pour s’écouter, s’accepter et vivre tel qu’on le souhaite, qu’importe l’avis des autres.

Comme Félix, et comme beaucoup de monde, j’ai énormément souffert par le passé. Comme elle, mon instinct viscéral, premier, est de protéger mes enfants. Qu’ils ne souffrent pas, du moins le plus tard possible et pas par mes choix. Sans même avoir l’impression de me sacrifier tellement ce n’est pas intellectualisable.

Vous l’avez compris, si l’identification m’a semblé difficile de prime abord, elle a au final été très forte. De par mon vécu, de part celui des personnages, de part le talent de l’autrice. J’ai été complètement immergée dans cette romance. Une romance ? Oui, je ne vous en parle pas car il y a tant à dire ! Mais il s’agit bien d’une belle histoire d’amour. Si évidente mais qui doit surmonter les obstacles que souvent nous construisons nous-mêmes. Si sincère. Si vraie.

J’ai été assez longue, je m’arrête ici. En résumé, à part ce premier chapitre qui m’a fait peur, une superbe lecture, dans laquelle je me suis retrouvée. J’aime toujours autant la plume d’Isabelle, servie par des chapitres courts mis en valeur par des citations (je ne savais que Victor Hugo avait de l’humour !). Plume au service de notre détente, de notre plaisir, mais toujours avec un beau message de tolérance et d’acceptation des différences.

Citations :

 » Mais une amie n’était pas une photocopie de soi-même, il était même plutôt agréable et enrichissant d’être différentes. « 

 » La vie lui avait très tôt enseigné, à la dure, que céder aux envies de son coeur n’est pas la meilleure des voies. « 

Je remercie l’autrice pour ce service presse qui est… un coup de ❤ !

luctus Donec adipiscing accumsan id Phasellus mattis id
%d blogueurs aiment cette page :