Chronique de « Les carnets de Lou-Anne T1 » par Laetitia’s Life

Mon résumé :

Bien qu’elle soit forte, la vie de Lou-Anne va basculer. Alors qu’elle aurait due être officié, elle doit désormais se reconstruire, s’adapter à un monde qui lui est étranger, médiéval, loin de ce qu’elle est. Heureusement, un vieux héro, Sir Robert, est là pour tenter de l’aider à lui faire comprendre ce monde. Grâce aux carnets de la jeune femme, on va découvrir si Lou-Anne a réussi à s’acclimater à son nouvel univers.

Mon avis :

Déjà le résumé m’a beaucoup plus mais j’ai encore plus été surprise lors de ma lecture. Ce roman ne ressemble pas aux lectures que j’ai l’habitude. Ce fut une bouffée d’air frais.

L’autrice nous offre un roman dont l’univers peut sembler somme toute assez simple. En effet, on est dans une société moyen-âgeuse envahi par d’autres peuples. L’imaginaire passe dans un premier temps par l’anachronisme de la tenue de notre cher Lou-Anne. Cela change de certaines lectures où c’est la personne venu d’un temps antérieur qui est propulsé dans le notre.

Je viens d’évoquer rapidement Lou-Anne  mais je peux dire que tous les personnages sont bien construits, individualisés. Bon, il est vrai qu’il est plus facile de parler de la jeune femme vu qu’il s’agit de notre protagoniste principal. C’est une femme forte, combattive et avec laquelle l’identification est facile et rapide. J’ai eu un vrai coup de cœur pour elle. Pour les autres personnages, je les ai bien aimé, ils ont chacun leur petit truc qui fait qu’on les aime.

En ce qui concerne l’intrigue, elle se déroule lentement, tranquillement. Contrairement à d’autres lectures dans lequel les actions se déroulent trop vite comme le héros qui, tant soit peu qu’il ait des affinités de leader, serait chef de guerre et aurait trouvé une solution pour retourner chez lui. Or ce n’est pas le cas avec notre Lou-Anne. On a plutôt la recherche d’acclimatation et d’une vie sereine que l’autrice nous propose. Cela est assez rare en fantasy pour être noté.

Bien sur, que serait un roman sans l’auteur/l’autrice. Ici la plume de l’autrice est très agréable. Elle est fluide et prenante, que demandais d’autres. La retranscription du journal est parfaite, et les maladresses d’une jeune femme se livrant sur le papier, offre une certaine authenticité. Même le fait qu’il n’y ait pas de chapitres ne m’a pas perdue plus que cela, j’ai même fortement aimé.

Franchement ce fut une excellente lecture. Je lirais la suite avec plaisir et me les procurerai s’ils existent en papier.

libero Donec facilisis accumsan quis mattis adipiscing amet, mattis commodo
%d blogueurs aiment cette page :