Chronique du livre  » Sans peur et sans reproche » par Callistta du blog Le Monde De Callistta

Mon avis :

Voici donc mon avis sur le nouveau livre d’Isabelle Morot-sir.

Une lecture qui m’a encore une fois emportée avec elle.

Dans ce livre, on fait la connaissance de Felix, une jeune femme qui tente de se reconstruire avec sa fille.
Elle s’est installée dans un village perdu dans le sud et a reprit le garage du village.

Charline : sa petite fille au caractère bien trempé m’a énormément plu. Une petite fille bien courageuse avec les aventures qui leur arrivent.

Il y a le Beau Lowen : Lowen pompier qui m’a de suite plu avec son caractère, ses idées, son envie d’aider son prochain.

Evie l’amie de Felix : Evie m’a beaucoup fait rire.
Bibliothécaire du village, elle a l’air d’animer sa bibliothèque et de trouver les livres qui correspondent a chaque personne venant à sa bibliothèque.
(je veux la rencontrer, je veux une bibliothécaire comme elle)

 

Tous les deux ont des blessures du passé qui les hantent, alors ce n’est pas évident pour avancé.

Lowen craque complètement pour Felix mais celle-ci freine des 4 fers.
Lowen ne se laisse pas démonté et on verra tout au long de l’histoire qu’il a eue raison de persévérer.

Ce livre parle du passé, de perte d’être cher, d’amour, d’accident de la vie, d’avenir, de féminisme, d’apprendre aux petites filles à ne pas se laisser faire par les garçons plus grands.

Ce livre nous parle qu’avec de la détermination, on peut venir à bout de beaucoup de choses, cela demande du travail, mais cela en vaut la chandelle.

Un roman qui vous emporte, qui vous parle et qui vous fait voyager dans le sud au pays des cigales, un moment d’évasion.

Et puis on ne va pas bouder notre plaisir, Lowen est un pompier qui à l’air bien mignon aux dire d’Evi l’amie de Felix.

Donc cette lecture fut doublement agréable.

Et que dire une fois de plus sur la superbe couverture faite par Towani.

Une couverture de livre qui donne envie de s’installer avec Felix et Charlie et de regarder le soleil couchant sur la garrigue.

 

id ipsum facilisis elit. ut et, mi, Praesent ipsum ante. venenatis,
%d blogueurs aiment cette page :