Chronique de  » Les carnets de Lou-Anne 2 : La questrice » par Callistta du blog Le Monde De Callistta

 

Lou-Anne, soutenue par Sir Robert, vieux chevalier et héros d’une guerre lointaine, est à présent intégrée dans la vie de la cité de Vivefleur. Quels événements va-t-elle encore devoir affronter ? Quels dangers aussi, mais son plus grand défi ne sera-t-il pas de parvenir à ouvrir son cœur ? Alors au travers de ses carnets, elle vient confier ses doutes, ses incertitudes… Et surtout ses espoirs.

Mon avis :

Nous voici plongés dans la suite des aventures de Lou-Anne.
J’ai été ravie de lire ce 2e tome, car après le premier, je me demandais ce qui allais arriver a Lou-Anne.
Ce tome est pleins de rebondissements.

Lou-Anne habite en ville maintenant, Sir Robert lui permet de vivre dans une maison qu’il a et dont il ne veut pas se servir, préférant son donjon en bord de mer.
Lou-Anne continue ses enquêtes.
Elle mène une enquête conjointe avec le chevalier Renan de Dunvar, capitaine de la garde de Vivefleur.
Celui-ci, depuis qu’elle habite en ville traine très souvent dans sa cuisine.
Lou-Anne se retrouve souvent le matin avec Renan qui prépare le petit-déjeuner.
Il lui a fait don de son chien, car une femme seule en ville cela l’inquiète.
Il ne devrait pas, Lou-Anne sait très bien se défendre toute seule.

En faisant enquête commune, on voit Renan et Lou-Anne ce rapproché.
J’ai aimé suivre l’évolution de leur relation.

Carl est moins présent dans ce tome, Lou-Anne et lui ont eue un moment ensembles et un évènement a éloigné Lou-Anne de Carl.

Et puis cette fin, non mais !!! Ce n’est pas possible.
Pas dans un mauvais sens, mais comment va t’on tenir un an pour connaitre la suite des aventures de Lou-Anne.
Déjà, la, attendre le tome 2 était difficile, mais là avec cette fin, c’est encore pire.

Dans ce tome, on y parle de continuer à vivre malgré les événements difficiles, d’espoir, d’amour naissant, de justice, d’avenir incertain.
Un 2e tome excellent qui vous tient en haleine.
Je suis sortie enchantée de ma lecture.

nec suscipit diam dictum mattis consectetur
%d blogueurs aiment cette page :