Chronique de « El Matador » par Callistta du blog Le Monde De Callistta

Elle se prend d’amitié pour El Matador, lui, qui fut un grand cheval de corrida, n’arrive plus à faire confiance aux humains, mais ce petit bout d’humain qui est blessé également lui redonne confiance et tout les deux se mettent à espérer un meilleur.
Donc on y rencontre Lyne, 12 ans qui se retrouve a Clermont ferrant alors qu’elle a grandi au japon.

Elle y rencontre son père maréchal ferrant, bourru, mais avec un gros cœur, la communication entre eux ne fut pas facile au début, découvre l’école en France, la vie avec les chevaux.

Elle se prend d’amitié pour El Matador, lui, qui fut un grand cheval de corrida, n’arrive plus à faire confiance aux humains, mais ce petit bout d’humain qui est blessé également lui redonne confiance et tout les deux se mettent à espérer un meilleur.

Pour la suite, je te laisse lire le livre.

J’aime cette histoire, car c’est écris simplement, cela se lit facilement, mais cela y aborde les sujets père/mère, la confiance, la tristesse, le changement de vie, l’amitié, la reconstruction.

Même les nons passionnés d’équitation se plairons à lire ce livre.

Plus qu’à me plonger dans le tome 2 et de continuer de suivre les aventures de Lyne.

accumsan justo Curabitur dapibus Sed at
%d blogueurs aiment cette page :