Chronique de « Le journal de Lorelei » par le blog Ma voix aux chapitre

 

Mon avis

Tout d’abord, je souhaite remercier l’auteure Isabelle Morot-Sir pour sa confiance et grâce à qui j’ai pu découvrir ce roman.

Nous sommes ici avec Lorelei, jeune femme qui va se raconter au travers de son journal intime. Lorsqu’elle était encore une adolescente et en se rendant au collège, après avoir raté son arrêt de métro, elle s’est retrouvée face à un agent et son cheval. Dès lors, elle sera obnubilée tant par le monde équestre, que par cet inconnu. Plus tard, elle fera la rencontre de Miguel, qui partage sa même passion pour les chevaux.

Ce roman a été un véritable dépaysement, puisqu’il nous fait voyager au travers de la France, de l’Espagne, en l’occurrence l’Andalousie, et de la Nouvelle-Calédonie. L’auteure a su rendre à merveille l’essence même de ces belles contrées et c’est un véritable périple qu’elle nous propose au fil des pages.

J’ai été séduite d’avoir pour point d’orgue de ce roman, le monde équestre décrit à la perfection. Pour ma part, je ne m’y connais pas spécialement en la matière et Isabelle a su susciter chez moi de l’intérêt et de la curiosité. On ressent à quel point elle est passionnée et nous le rend à merveille au travers de son récit.

D’emblée, j’ai apprécié le personnage de Lorelei, que j’ai trouvée très attachante et touchante, tout en sensibilité. J’ai aimé suivre son évolution et ses passions, tant sur le plan amoureux que sur le plan quotidien. L’auteure a su créer un personnage fort, mais avec ses failles.

Je me suis laissée bercer par la plume de l’auteure, que j’ai trouvée très douce et en adéquation au contexte du roman qu’elle nous propose. J’aurais cependant un tout petit bémol à émettre, et il s’agit de la ponctuation. En effet, elle ne m’a pas toujours parue être utilisée à bon escient, et cela m’a quelques fois perturbée. Mais au vu de la qualité de l’histoire, cela reste un détail.

Voilà donc un roman tout en douceur, dépaysant et sensible, avec pour toile de fond des contrées magnifiques, et de l’amour à toutes les pages. À découvrir.

Ma note : 17/20

neque. ipsum diam sit Sed nec et,
%d blogueurs aiment cette page :