Chronique de « Les carnets de Lou-Anne » par Nisa du blog Nisa lectures

Mon avis :

Quand Isabelle m’a envoyé ce premier carnet en février 2018 (oui encore un énorme retard !), j’avais hâte de commencer. En effet, j’avais beaucoup aimé sa plume lors de ma lecture de Une histoire de coquelicot et j’avais hâte de la découvrir dans un tout autre genre littéraire, celui de la Fantasy. La couverture que je trouve splendide n’était pas non plus étrangère à mon impatience. Je ne vais pas rerentrer dans les détails, mais suite à mes problèmes, je n’ai pas réussi à lire ce livre rapidement. J’ai essayé, plusieurs fois, mais je lui gâchais sa chance, tout simplement. Si j’en parle, c’est que je crois qu’à force de relire plusieurs fois le début, ça a influencé négativement ma première impression. D’autant plus qu’en parlant avec l’autrice, j’ai zappé quelques éléments clés de l’histoire de Lou-Anne car relu en diagonale.

Au début également, quelque chose me turlupinait mais je ne voyais pas quoi. L’écriture est fluide et agréable. Lou-Anne est une jeune femme dotée d’une grande force de caractère et qui nous fait découvrir son « nouveau monde » par petites touches, ce qui stimule l’intérêt. Alors quoi ? J’ai fini par trouver et là, soulagement : j’ai enfin pu mettre ça de côté et profiter pleinement de ma lecture ?
Mais c’était quoi « ça » ? Pas grand chose finalement. Le choix du temps de narration de l’autrice m’a perturbé même si j’y trouve une logique afin d’immerger au mieux le lecteur.
Le seul vrai point noir qui me gênait était l’absence de chapitres. Je suis plutôt du genre maniaque et adepte des chapitres assez courts tout simplement car je ne m’arrête jamais en plein milieu d’un chapitre. Je déteste ça. Bon là je n’en avais pas et je ne savais pas quand je pouvais m’arrêter. Après en avoir discuté avec l’autrice, elle m’a informé qu’elle avait prévu une mise en page spéciale pour le tome 2 car je n’ai pas été la seule perturbée. J’ai eu le droit à une capture d’écran à l’appui et je suis totalement rassurée. Car oui, je vais lire le tome 2 et j’ai même hâte.

Car si le début a été un peu difficile (mais si vous êtes un peu moins psycho-rigide que moi, ça devrait bien se passer ^^), les qualités sont là et il serait dommage de passer à côté. Lou-Anne est une héroïne presque ordinaire (ok je suis jalouse de sa dextérité au combat) qui doit trouver sa place dans un monde qui ne lui correspond pas. Quoique ?

J’ai aimé que ça ne soit pas si facile pour elle. Qu’elle s’intègre grâce au peuple, avec ses petites enquêtes insignifiantes pour la garde mais tellement importantes pour les concernés. Mon intérêt s’est trouvé totalement éveillé et à partir de là (j’avais fini par mettre le reste de côté également puisque compris ce qui me gênait), j’ai accéléré ma lecture et j’ai terminé le livre avec l’envie de découvrir le tome suivant (sur 5 prévus au total).
J’ai également aimé les personnages secondaires que l’on découvre au rythme de Lou-Anne, à travers ses yeux donc forcément de façon biaisée. Je ne peux pas m’empêcher de me demander ce qu’en penserait une autre personne, notamment une qui connaît ce monde. Car oui, n’oublions pas que Lou-Anne se retrouve propulsée… on ne sait pas trop où puisqu’elle non plus au début. Il n’y a pas de narrateur omniscient pour nous expliquer cet univers. Nous n’avons que ses yeux, que les explications qui lui sont données et c’est forcément restreint. Ce qui veut dire qu’il y a encore beaucoup à découvrir dans les tomes suivants (enfin j’espère mais je fais confiance à Isabelle Morot-Sir pour ça).

Je remercie Isabelle Morot-Sir pour ce partenariat et sa patience.

 

tempus elementum nec sem, justo Aenean Praesent dictum risus ut in vel,
%d blogueurs aiment cette page :