Chronique de « Sans peur et sans reproche » par Catherine du blog  Partage de lecture

L’histoire :

Quel est le point commun entre un village de Haute Provence, un ancien pompier de Paris, une bibliothécaire, une maman solo et une oie nommée Gladiator ? Le hasard ? Et cette mini tornade rousse, que fera t elle qui aura des conséquences …… malheureuse ou malheureuse ?!

La structure du récit :

Il s’étend sur plusieurs semaines dans le coin, le sud de la France.

Le sujet du livre :

Plusieurs personnages qui seront amenés au fur et a mesure à se rencontrer, se connaître, s’apprivoiser. Mais comment s’affranchir de son passé qui nous colle à la peau comme une sangsue ?! Comment construire son présent et son futur quand nos secrets nous malmènent et le passé refait surface par le plus grand des hasard ?!

Les thèmes :

  • l’amitié,

  • la famille,

  • le lâcher-prise,

  • le passé sulfureux.

Les personnages principaux :

Félix : Originaire d’Orange. Un prénom atypique à cause de l’incompréhension de l’officier de l’état-civil. Célibataire, un enfant. Une chevelure flamboyante. Elle a repris la commerce du père Claude. Le village n’accepte pas cette nouvelle venue et lui mène la vie dure avec beaucoup de moqueries et de réflexions.

Lowen Le Guen : Originaire de Bretagne. Sergent-chef chez les pompiers. Muté dans le sud pour une raison obscure. Félix ne le laisse pas indifférent mais, plus il en apprend sur elle, plus le mystère s’épaissit.

Evie : La bibliothécaire du village. La seule à croire en Félix. Leurs grands sont dans la même classe. Autant Evie mange la vie à pleine dents (mais pas que), autant Félix est son contraire.

Charline : Mini-moi de sa mère, Félix. Un caractère bien trempé, courageuse et ne se laisse pas faire.

Marius et Mia: les enfants d’Evie. Enjoués et mignon tout plein.

Gladiator : Une oie qui m’a bien fait rire, sourire, pouffer et que sais je encore dans le même genre. Je veux l’adopter car c’est une bonne oie de garde en défendant son territoire et sa famille humaine.

Raoul : un renardeau mais plus ou moins confondu avec un orgi. A la longue, il se prend pour un canidé. Il a des attitudes câlines envers Félix et Charline (et Gladiator ?).

Le décor :

Cela se passe en Haute Provence, à proximité d’Orange. Mais je garde un pied en Bretagne grâce à Lowel. A défaut de bouledogue anglais dans l’histoire, j’ai un parfum iodé de l’océan Atlantique. Enfin bref, ici, j’ai entendu les cigales chanter, l’odeur de la lavande et les habitations typiques du coin dans le coin de l’œil.

La tonalité et l’atmosphère :

Une tonalité agréable embuée de mystères et de secrets. Mais pas que. Entre Félix et Evie, ce duo féminin fait bien rire grâce à leurs différences, notamment sentimentales. Elles se connaissent depuis l’arrivée de Félix et ont appris à se connaître via les livres. Entre Félix et Lowel, c’est le genre …. Quoi que, je ne vais pas le dire sinon je risque de spolier légèrement l’histoire.

Le style :

Un style toujours agréable à lire. Comment ne pas aimer les livres d’Isabelle ? Elle nous amène toujours vers des personnages attachants, ayant une histoire pas commune à nous raconter, en nous faisant visiter des lieux d’exceptions. Le style est donc maîtrisé ; savamment dosé dans les descriptions, les relations entre les personnages, nous réservant quelques surprises, mystères, secrets et rebondissements ; saupoudré d’humour.

Avis personnel :

Comme d’habitude, j’ai adhéré à l’histoire lue de l’auteur. Comment ne pas aimer l’ensemble de cette histoire ?!?!?! Cela peut être possible et cela me laisse perplexe. Mais bon, comme dit une expression connue : « les goûts et les couleurs, on ne discute pas ». Sur ce, je vous laisse découvrir cette pépite.

 

nunc dolor tempus amet, risus ipsum Sed ut non elit. in libero.
%d blogueurs aiment cette page :