Chronique de « Sans relâche » par AuroreKarelle du blog  passion_livres

Début du livre:
« Un frisson imperceptible agitait les houpiers des érables embrasés par la saison, effleurant les cimes flexibles des mélèzes. »

Fin du livre (attention potentiel spoiler):
« -Où que tu ailles je te chercherai sans relâche et je te retrouverai… »


Mon avis

J’ai lu ce livre dans le cadre d’un service presse. Je remercie Simplement Pro et l’autrice Isabelle Morot-Sir pour leur confiance.

Tout d’abord, j’ai été agréablement surprise par la forme du roman, je ne m’attendais pas à ça mais ça ne m’en a rendu que plus curieuse.

Dans ce livre, on va suivre simultanément Eléora, jeune étudiante en littérature française et blogueuse et Clint, un militaire. Ils se rencontrent via les réseaux sociaux et vont dialoguer par écrans interposés.

Malgré leurs jeunes âges, ils sont tous les deux bien marqués par leur passé. A travers leurs échanges, ils apprennent à se connaitre, à se livrer et la relation qui se met en place casse complètement leur routine. Cours et blog avec tout ce qu’il en découle pour Eléora
et entrainement et déploiement pour Clint, ils deviennent la bouffée d’air frais de l’autre et chacun attend impatiemment les messages de l’autre. De plus, l’un comme l’autre ne se jugent pas.

J’ai beaucoup aimé leur premier rencontre, Clint bousculant le destin.
Au fil des pages, on voit leur relation évoluer d’un simple échange cordial à une amitié puis une belle et unique histoire d’amour.

Ne croyez pas que ce soit une romance fleur bleu, loin de là. Non seulement nos deux personnages doivent vivre avec leurs passés douloureux
mais la vie continue de les malmener. J’ai vraiment trouvé les personnages très touchants et attachants.

Dans ce livre, l’autrice aborde des sujets divers et variés : le deuil, la lecture, la reconstruction de soi, l’amour, l’amitié, la santé.
Isabelle Morot-Sir à une plume juste, fluide, agréable et addictive. Sa description des paysages apporte une beauté au livre malgré la noirceur
de certaines situations.

Je n’en dirais pas plus pour ne pas spoiler. Une lecture très agréable que je recommande.

Chronique d’AuroreKarelle

 

 

Donec dapibus Praesent ante. libero mattis diam consequat.