Blog les histoires de Solène

Blog les histoires de Solène

Chronique de « Les citadelles l’intérgale » par Solène du blog Les histoires de Solène

Aujourd’hui, je viens vous parler d’un gros coup de cœur en fantasy : l’intégrale Les Citadelles de Isabelle Morot-Sir !

Il s’agit de deux livres rassemblés en un qui concernent le même univers et la même famille.

En global j’ai eu grand plaisir à plonger dans cet univers. Dans ces livres, l’auteure nous dévoile les us et coutumes des dragonniers et moi qui adore les dragons, j’ai été ravie de découvrir ce qu’elle imagine autour d’eux et de leur mode de vie. Le lien créé entre dragons et dragonniers m’a beaucoup fait penser à celui des familiers de l’univers de Tara Duncan, une autre série que j’ai dévorée mais qui s’adresse à un public plus jeune.

L’écriture de l’auteure est très douce, on sent son amour pour les mots, les belles phrases et pour son univers et ses personnages qui sont profonds. Le seul point négatif que j’ai noté concerne le premier tome où j’ai remarqué de nombreuses coquilles ce que je trouve vraiment dommage quand on voit la qualité de l’histoire. Mais dans le second tome je n’ai pas eu ce problème et surtout, cela ne m’a pas empêché de dévorer les aventures de Mona puis celles de Nor’ !

Je vais maintenant parler rapidement de chaque tome qui, il me semble, peuvent aussi être lu séparément, se suffisant à eux-même. Bien sûr dans le second il y a des rappels au premier mais je pense que quelqu’un qui ne souhaitera lire que le deuxième n’éprouvera pas de difficultés.

 

Dans le premier tome, l’histoire commence dans notre monde. On suit Mona, secrétaire à la vie morne et ennuyeuse qui va un jour tomber sur un étrange collier. Lorsqu’elle l’enfile, il la propulse dans un monde fantastique où elle est l’élue, envoyée pour arrêter la guerre. C’est une femme forte mais blessée par la vie. On comprend au long de l’histoire qu’un drame l’a touché et qu’elle ne s’en est jamais remis. C’est grâce à sa sagesse et à la lecture de l’Art de la Guerre qu’elle va trouver la solution pour sauver ce nouveau monde qu’elle prend plaisir à découvrir.

Dans les deux tomes j’ai remarqué que l’univers de ces histoires est extrêmement macho. Plusieurs fois j’ai soufflé en lisant les phrases de certains protagonistes auxquelles doivent faire face les deux héroïne. Dans le tome 1 : La Citadelle des dragons, au lieu d’un homme fort et robuste, l’élue est une femme ce qui en déçoit plus d’un qui ne se manquent pas de le dire. Dans le tome 2 : La Citadelle dans la montagne, Nor’ est la première femme à intégrer l’univers très masculin des dragonniers qui sont convaincus qu’une femme sera trop faible pour survivre à leur entrainement, et que psychologiquement, elle ne tiendra pas le coup face aux horreurs de la guerre… Les deux héroïnes de ces histoires font changer les choses petit à petit mais l’auteure ne leur facilite pas la tâche.

Dans ce premier tome, j’ai beaucoup aimé découvrir le nouvel univers en même temps que l’héroïne mais j’ai aussi adoré les différents personnages, notamment Morkeleb (le grand dragon noir) et Fléau (le cheval de guerre) qui sont mes préférés. Ils sont tous les deux sages et bien loin des préoccupations des humains mais ils aident tous les deux énormément Mona dans sa quête.

Dans cet univers, cette dernière va devoir affronter une menace totalement inconnue qui ravage les armées du roi et qui menace la Citadelle. Elle fait face à de nombreux obstacles mais elle arrive à rester optimiste malgré tout. Grâce à la pierre sur son collier, elle comprendra le langage de leurs assaillants et fera un choix décisif. Je ne peux pas vous en dire plus parce que ce serait en dire trop, mais j’ai vraiment adoré la bienveillance de ce personnage au grand cœur pendant toute l’histoire. Elle aurait pu être détestable mais non, sa sagesse et son amour sans faille la rendent vraiment adorable.

Un gros coup de cœur pour ce premier tome donc !

Le résumé de La Citadelle des dragons

Comment peut-on passer d’une vie fade de secrétaire dans un cabinet notarial parisien, à celle de gardienne d’un pouvoir mythique ? De surcroît dans une citadelle en guerre, parcourue par des dragons et leurs non moins terrifiants dragonniers… C’est bien ce que risque de découvrir Mona à son cœur défendant, elle qui meurtrie par la vie ne souhaite plus dans son existence que l’amitié de sa plante carnivore…

Passons maintenant au tome 2 : La citadelle dans la montagne.

Et c’est aussi un grand coup de cœur pour ce deuxième tome ! L’histoire se déroule vingt ans après la première histoire et – enfin ! – une dragonnière est née faisant basculer les certitudes de la forteresse des dragonniers macho.

Concernant l’héroïne j’ai été un peu triste qu’elle confirme les a-priori des hommes en constatant son infériorité physique… et quand elle dit qu’un autre dragonnier n’aurait surement pas aussi mal vécu les visions d’horreur qu’elle a vues.

Au début, jeune fille égoïste et irréfléchie, je ne l’aimais pas beaucoup. Mais à partir de sa rencontre avec les nains, l’auteure nous présente une jeune femme qui évolue et s’assagit, qui ne vit plus seulement pour elle-même mais aussi pour sa nouvelle famille. Plus loin dans l’histoire, on découvre son passé touchant et pourquoi elle est devenue ainsi et on s’en veut de ne pas l’avoir aimée tout de suite et de ne pas avoir cherché à creuser.

J’ai adoré que l’auteure nous fasse passer dans une autre partie de son univers. Ses descriptions sont toujours aussi magnifiques et nous donnent vraiment envie de chevaucher à dos de dragon. Les nains, qui m’ont beaucoup fait penser à ceux de Tolkien, sont des personnages gais, énergiques et durs comme du roc ! Comme l’héroïne, j’ai aimé vivre dans cette famille.

Dans ce tome, l’auteure nous décrit les affres de la guerre avec cruauté, comme la vit Nor’, mais aussi avec une forme d’innocence qui m’a permis de me laisser bercer. Les phrases sont belles et le rythme est tenu. Il s’agit bien d’un roman pour adultes qui parle de guerres, d’amour mais aussi de famille, de féminisme et d’ouverture d’esprit.

Dans ce tome, ce sont les nains qui ont tout mon amour avec une préférence pour Joliemain et Romarin qui sont comme une mère et une sœur pour Nor’ qui découvre peu à peu le bonheur de vivre dans une famille aimante. J’ai aussi beaucoup aimé Sky et sa détermination et son amour infaillible mais j’ai trouvé qu’à un certain moment ce personnage devenait détestable et j’ai eu du mal à m’en remettre aussi vite que l’héroïne.

Dans ce tome, nous retrouvons certains personnages du premier volet et c’est avec tristesse que nous nous mettons à moins les aimer. Un passage obligatoire, comme une crise d’adolescence qui nous obligerait à couper le cordon pour pleinement apprécier l’histoire qui se déroule… et ça fonctionne !

Ici, plus que dans le premier tome, l’héroïne souffre de l’exclusion et du machisme. Élevée dans un monde masculin, elle se jure de prouver sa valeur à tout prix. Et c’est justement ce qui va la perdre et la décider à faire un choix qu’elle regrettera.

Le résumé de La citadelle dans la montagne

Vingt ans se sont écoulés depuis la guerre. Les rangs des Dragonniers de Terra Draco se sont reconstitués. Comme jadis des centaines de dragons parcourent à nouveau le ciel afin d’assurer la Paix dans le Royaume. Nor’ est l’un d’eux, ou plutôt l’une d’entre eux. Une fille dans un monde de guerriers ? Comment peut-elle revendiquer sa place dans une société où le machisme est maître ? Vers où le destin les guidera-t-il, elle et son dragon ? Quel chemin pourra-t-elle prendre ? Soumission ou rébellion ?

Je tiens à remercier de tout cœur Isabelle Morot-Sir pour l’envoi de son livre. En me contactant elle m’a parfaitement ciblée ! Je sors de cette lecture triste de devoir abandonner ce fabuleux univers et cette très belle plume et j’espère de tout cœur qu’elle continuera de nous le faire explorer de nombreuses façons !

 

Blog les histoires de Solène

Blog Notre vie au Canada

Chronique de « Les Citadelles l’intégrale » par Amélia du blog Notre vie au Canada

Après la lecture de Sans Relâche, d’Isabelle Morot-Sir, je n’avais qu’une envie : me plonger dans les autres romans de cette auteure de talent ! Mon choix s’est porté sur un de ses romans de Fantasy, puisque c’est un genre que j’apprécie beaucoup. Eh bien laissez-moi vous dire que je n’ai du tout été déçue !

Isabelle est donc capable d’écrire à la fois de très bonnes romances, mais aussi de la Fantasy, plutôt pas mal, non ?

De quoi parle Les Citadelles ?

Comme vous l’avez sans doute compris, l’intégral que j’ai lu sur Amazon, comprend les deux tomes La Citadelle des Dragons et La Citadelle dans la montagne. 

Dans le premier roman, nous découvrons le personnage de Mona, une jeune femme au passé douloureux qui travaille dans un cabinet de notaire, qui se retrouve soudain (mais pas par hasard) transportée dans un autre monde. Elle découvre alors la citadelle des dragons et elle comprend que l’on attend d’elle qu’elle sauve cette citadelle en guerre.

Bien sûr, elle n’est pas seule dans cette tâche, puisqu’elle est épaulée du mage Avr’inis et du mystérieux capitaine Tar’dva.

Je ne pourrai pas vous résumer le second roman sans spoiler le premier, donc je vous dirai juste que dans cette suite, vous retrouverez des dragons et des dragonniers, mais aussi d’autres peuples typiques d’un univers de Fantasy ! Héhé !

 

Mon avis sur cet intégral Les Citadelles

J’ai beaucoup aimé la lecture de ces deux tomes. Dans le premier, on découvre un univers et on suit le parcours de Mona, qui doit tout apprendre et essayer de comprendre sa mission. Il y a une jolie histoire d’amour bien tournée, des personnages attachants et réalistes et de super dragons (j’ai adoré ces dragons !). Le personnage de Mona m’a beaucoup plu. Je l’ai trouvée sensible et j’ai été touchée par ses doutes ou ses questionnements. Tar’dva est aussi un très bon personnage, un peu mystérieux, un peu à part, mais attachant. Gros coups de coeur pour les dragons, et pour le cheval de guerre, Fléau. Je ne veux pas en dire plus, mais ce sont des personnages à part entière qui apportent beaucoup à l’histoire !

Dans le second tome, même si on reste dans le même univers, on voyage un peu et on fait la connaissance d’autres peuples. J’ai aussi beaucoup apprécié ce second roman, même si je l’ai trouvé un tout petit moins abouti que le premier (mais toujours très agréable à lire!). Et puis, on reste avec les dragons, ce qui est toujours chouette ! Le personnage de Nor’ m’a parfois un peu surprise, mais j’ai finalement compris ce qu’elle vivait et j’ai appris à l’apprécier à sa juste valeur. J’ai eu plus de mal avec son partenaire, Sky. Je l’ai trouvé parfois un peu excessif dans ses colères (même si l’auteure nous explique pourquoi il agit de cette façon). J’ai terminé le roman sans vraiment accrocher à ce personnage et en y réfléchissant, c’est peut-être pour cette raison que j’ai trouvé le second tome un petit peu moins bon que le premier.

Au niveau du style, on retrouve la belle plume de l’auteure avec de superbes descriptions. Tout est bien imaginé et bien décrit, on s’y croirait vraiment.

Je vous recommande donc cette lecture et j’attends vos commentaires si vous avez lu ces romans !

 

 

 

Blog les histoires de Solène

Blog chroniques d’une fille atypique

Chronique des citadelles T1 & T2 par Atypic Girl du blog  Chroniques d’une fille atypique

 

Auteur : Isabelle Morot-Sir

Genre : Fantasy

Auto-éditée

Date de sortie : 23 août 2018

Nombre de pages : 606 pages 

Tout Public

Format lu : ebook

Note personnelle : 20/20 ♥ ♥ ♥ ♥ ♥ ♥

 

Résumé :

 

Et si notre place n’était pas celle que l’on croit ? Et si notre monde en cachait un autre ? Et si notre destin était écrit ?

 

Extraits :

 

Extrait 1 :

Après quelques minutes de vol, où le dragon aussi noir que les ténèbres qui les entouraient, semblait s’y fondre tout entier, elle fit :
— Je peux vous poser une question Capitaine ?
Se penchant vers elle, presque à la toucher de son casque à haut plumet, il murmura de sa voix cassante :
— Ça dépend quoi comme question…
Croisant son regard aussi énigmatique que celui de son dragon, la jeune fille perdit ses moyens. Tar’dva lui renvoya un sourire qui dévoila un instant ses dents de prédateur avant de faire :
— Allez-y Domna, posez-la donc votre question.
— Est-ce toujours ainsi ?
— Quoi donc ?
Un ton plus bas, sa voix retentissant d’un bonheur total, elle lâcha :
— Et bien de voler en compagnie d’un dragon ! Est-ce toujours aussi merveilleux ?
Réprimant le choc causé par ses paroles, Tar’dva articula d’une voix presque douce :
— Trouvez-vous cela… merveilleux ?
Sans même qu’elle ne prononce un seul mot, il lut la réponse dans son regard extasié.
— Pour les dragonniers, voler avec leurs dragons est toute leur vie, pour les autres c’est une expérience au mieux indolore, au pire effroyable, mais jamais «merveilleuse ».

 

 

Mon avis :

Bonjour tout le monde! Comment vous allez ? 

 

Merci à l’auteur de me faire une seconde fois confiance, je sens que cela sera pas la dernière fois que je la lirais! J’adore la cover qui invite au mystère et qui donne envie de lire, honnêtement j’ai commencé et j’accroche totalement, je suis les aventures de Mona avec admiration parce que je la trouve courageuse et puis j’aime bien son personnage en général, elle est pétillante et a son propre caractère. 

Ce que je découvre et que j’aime vraiment bien c’est l’univers médiéval et celui des dragons, j’adore littéralement, je dévore ce livre.

La plume de l’auteur, je la retrouve et j’adore , je suis plongée dans l’univers fantastique de l’auteur, je suis vraiment transportée par les descriptions de l’auteur, ça donne vraiment envie et sa plume est tellement enivrante, elle donne un goût d’intrigue, d’aventure.

Ce que j’aime dans ce roman, c’est que l’auteur nous plonge dans une intrigue dont elle seule a le secret, je suis avec entêtement les aventures de Dona et de Tar’vda ( c’est le dragonnier) mais je vous en dis pas plus. Suivre Mona dans ses aventures rocambolesques c’est vraiment quelque chose, elle qui avait un boulot assez ennuyeux, le fait de se retrouver dans un autre monde, elle s’est épanouie au fil des chapitres mais quelque chose la ronge et elle n’arrive pas à s’en défaire.. Je trouve les personnages de ce roman très touchants et attachants mais parfois un peu rude comme Tar’vda mais bon vous verrez ça dans le livre si vous le lisez ! 

L’auteur a réussi l’impossible, j’ai fini le livre pour commencer et je me suis mise totalement dans la peau de Mona et quelle claque ce livre !  J’ai adoré du début à la fin, j’ai pas assez de mots pour décrire ce que j’ai vécu tout au long de la lecture de ce roman, je suis époustouflée et ça il faut le faire ! J’ai adoré l’univers des dragons enfin l’univers médiéval en général, il est tellement bien interprété par l’auteur et cela donne vraiment envie de lire ! 

Je mets la note de 20/20 à ce livre, c’est un véritable coup de coeur ! Merci en tout cas, ce fut une belle lecture, j’ai beaucoup voyagé et j’ai aimé suivre Mona dans son périple ! 

Blog les histoires de Solène

Blog Fildediane’s Weblog

Chronique des citadelles T1 & T2  par du blog Fildediane’s Weblog

Résumé :

 » Comment peut-on passer d’une vie fade de secrétaire dans un cabinet notarial parisien, à celle de gardienne d’un pouvoir mythique? De surcroît au milieu de plaines immobiles, sous un soleil écrasant, dans une citadelle en guerre, parcourue par des dragons et leurs non moins terrifiants dragonniers… C’est bien ce que risque de découvrir Mona à son coeur défendant, elle qui meurtrie par la vie ne souhaite plus dans son existence que l’amitié de sa plante carnivore…
Et si notre place n’était pas celle que l’on croit? Et si notre monde en cachait un autre? Et si notre destin était écrit? L’héroïne d’Isabelle Morot-Sir ne se doutait pas qu’une visite chez l’antiquaire pouvait transformer sa vie… Et pourtant! Cocktail entraînant de fantasy et de romance, « La Citadelle des dragons » veille à garder grandes ouvertes les portes de l’imagination. »

Mon avis :

Un grand merci un l’auteure Isabelle Morot-Sir pour ce partenariat; ce fut une lecture très enivrante que dis-je une folle aventure !

L’histoire :

L’histoire commence par la description d’une brise traversant la ville… C’était très beau à lire !

Mais on tombe brusquement comme le vent sur Mona; une jeune femme à la démarche mécanique et déterminée. Elle est secrétaire d’un notaire plutôt gentil; mais Mona traîne une tristesse, un chagrin incommensurable, elle s’interdit même le plus petit plaisir de vie… Bref, ce jour-là son patron l’envoie chez un client pour lui faire signer des papiers…Et si la vie lui réservait un autre destin, une autre mission et si la vie en avait décidé autrement pour elle !

Voilà comment Mona se retrouve brusquement dans un monde en guerre, gardienne d’un pouvoir immense et bien plus encore…

Les personnages :

Mona : C’est une jeune femme blonde, un peu chétive … enfin on pourrait dire un petit gabarit. Dans sa vie la tristesse l’habite, la parasite même… on ne sait pas tout de suite pourquoi, j’ai soupçonné un terrible drame puis alors que la vie voudrait lui offrir quelque petite joie, Mona se les interdit. Alors le destin ou la vie ou autre chose, quoique ce soit a décidé que Mona était la personne idéale pour accomplir le destin de Gardienne. En rentrant dans une boutique d’antiquité, elle est loin de se douter que certaine rencontre vous marque et vous change à vie

L’antiquaire : c’est un vieux monsieur, un peu étrange voir carrément énigmatique. Il a l’air d’un vieux savant fou, qui s’en fiche de ces papiers à signer, mais par contre il semble très intéressé par Mona, en tout cas par ce qu’elle dégage. Il l’épie car il est persuadé qu’elle va trouver dans son immense capharnaüm ce qu’elle cherche …

oui oui j’essaie d’être énigmatique 😀 Je ne voudrais pas tout dire quand même ! Où serait le plaisir du lecteur que j’aurais réussi à tenter ?

La Plume, le scénario :

Quel début de récit que le passage d’une brise, d’un vent espiègle dans la ville, je pouvais presque le visualiser tellement c’était joliment transcrit ! Voilà comment en quelques pages je savais déjà que j’allais vivre une formidable aventure !

Et quelle aventure, suivre Mona, douloureusement au travers de cette ville, sa ville, m’a transpercé le coeur…son saut dans un monde inconnu avec tous ces gens qui faisaient d’elle la gardienne qui allait tous les sauver et ses rencontres chocs ! wow !

Puis à chaque pas, dans cette nouvelle vie qui s’offrait à elle, fut étonnant, plein de doute. Que pouvait bien faire un petit bout de femme dans cette dure vie, malgré tout le respect que tout le monde pouvait lui apporter; malgré ce pouvoir…

Je me suis attaché à Mona, à sa façon de penser, à sa détermination à trouver des solutions aux problèmes qu’on attendaient qu’elle résolvent. C’était épuisant, frustrant puis quand elle a enfin trouvé, mais oui ça tombait sous le sens, c’était risqué mais c’était la seule solution…

L’auteure a réussi à me faire (presque…) « rentrer » dans la peau de Mona, dans ces décisions, dans ses doutes, dans ses joies. Une écriture si « imprégnante » qu’elle vous propulse au coeur du récit avant que vous ne vous en rendiez compte.

C’est frustrant de ne pas raconter l’histoire un peu plus mais elle est tellement captivante que chaque détail a son importance et le plus petit spoilers risque de ternir cette belle aventure. En tout cas Mona nous donne une belle leçon de vivre ensemble; j’ai vraiment aimé ce passage dont je ne dirais rien mais qui fiche une claque car tellement plein de réalisme et de sens !

Chaque personnage est décrit avec réalisme; par exemple, j’aurais aimé voir vraiment le sourire carnassier de Tar’dva; avec les descriptions de l’auteure je pouvais aisément le visualiser et surtout l’apprécier 😉 chut ! je n’en dirais pas plus.

J’ai volontairement occulté le résumé du deuxième tome car non vraiment trop de spoilers !!! Tout ce que je peux dire c’est que le lien entre les deux tomes est puissant mais chaque histoire à son importance et celle du deuxième tome est tout aussi tragique que belle. Suivre la protagoniste fut tout aussi époustouflant que dans le premier. Une expérience différente, mais néanmoins aussi passionnante. Dans ce récit ça parle d’hérédité, de différence, de pouvoir être soi-même sans se l’autoriser, de vouloir prouver à tous qu’on est supérieure et surtout digne de son héritage génétique …. je crois que j’en ai trop dit 😥

En Bref :

Merciii Isabelle Morot-Sir ! Pour m’avoir fait découvrir votre univers ! et surtout m’avoir fait partager le quotidien de vos héros 🙂 ❤

Une très belle lecture, qui restera dans mon esprit un petit moment car tellement imprégnante et pleine de sens !

 

mi, leo. ut commodo leo Lorem ipsum risus tristique Nullam ut tempus