Blog de Chronicroqueuse de Livres

Blog de Chronicroqueuse de Livres

Critique de « Sans relâche » par Chronicroqueuse de Livres

 

J’ai été tentée par ce livre à la lecture de son résumé et je n’ai pas du tout été déçue. Je remercie chaleureusement l’auteure pour ce service presse car j’ai adoré cette histoire.

Nous démarrons cette histoire dans le présent et le quittons rapidement pour se plonger dans le passé des protagonistes. Nous suivons particulièrement Eleora dans son quotidien, puis nous assistons à sa rencontre avec Clint.
Eleora ne se dévoile pas entièrement, on sent des réticences qui créent un désir de la percer à jour et l’envie de poursuivre la lecture. L’auteure sait créer une certaine tension pour éveiller notre intérêt et faire qu’on ne lâche pas son livre.

Je ne pensais pas que l’on retournerait si loin (10 ans) et si longtemps dans le passé mais j’ai pris plaisir à connaître Eleora et à suivre son évolution et sa rencontre avec Clint.

Eleora tient un blog littéraire (une bonne raison déjà de l’apprécier s’il en ait besoin d’une) et Clint est séduit par la photo d’elle qui apparaît sur les réseaux sociaux. Elle a l’habitude de cela et refuse de correspondre avec les hommes qui ne sont là que pour la draguer. Cependant, Clint a une approche différente et sincère, et le dialogue va vite s’installer entre eux pour devenir essentiel.

La romance se met en place au fur et à mesure mais ce livre n’aborde pas uniquement cela. En effet, nous avons aussi d’autres thématiques telles que l’estime et l’amour de soi, le deuil et la reconstruction. Je n’en dirais pas plus pour ne pas vous spoiler mais j’ai vraiment été emportée par cette histoire originale et pleine d’émotions.

J’ai adoré cette lecture, c’est vraiment une romance atypique et très bien écrite, je ne suis pas loin du coup de cœur, il m’a juste manqué un peu plus de temps dans le présent, la fin a été un peu rapide pour moi. J’ai même envie de retrouver les personnages dans une suite car je n’étais pas prête à les quitter.

Connaissez-vous ? Etes vous tenté ? Des idées de romances qui sortent des sentiers battus pour moi ?

Blog Au pays des books et des ebook

Blog Au pays des books et des ebook

Critique de « Sans relâche » par Christine du blog au pays des books et des ebooks

 

Mon avis:

 

Je viens de terminer le livre , à chaud je me devais d’écrire ma chronique maintenant .On ne peut pas rester insensible à ce livre , à ces pages …

Une jeune femme , sa PAL , son blog fait la connaissance d ‘un jeune homme sur twiiter , alors vous me direz « c’est moi » en vous reconnaissant dans cette personne . Mais l ‘avez vous déjà imaginé , quelques mots , l’envie de se voir , pouvoir rencontrer le grand « amour » . Sauf que pour Eleora ce n ‘est pas si simple , le virtuel lui va peut être pas si mal , elle qui a vécu un drame qui lui a laissé des traces . Mais est ce suffisant pour lui ? Une relation peut elle rester régulière malgré la distance ? En découvrant ce livre vous pourriez vous y retrouver , chaque femme peut importe l ‘âge peut se poser ces questions :

Aurais je fais pareil? Aurais je été la même ?

Ce livre a été bouleversant , j ‘en aurais même voulu encore plus , plus de pages mais n ‘est ce pas une bonne façon de se poser ses propres questions?

 

Note : 19/20

Blog Au pays des books et des ebook

Blog à la page des livres

Critique de « Sans relâche » par le Blog à la page des livres

 

C’est la couverture qui m’a permis d’entrer dans cette histoire. Je ne le regrette pas.

De jolis indices extérieurs

Il faut dire que l’illustration est très belle. J’aime son absence de couleur, les tons bruns qui évoquent le passé, ces deux visages en transparence, la montagne.

Mon premier sentiment est une tristesse ou une mélancolie que je retrouve dans le résumé. La tension est palpable tout au long du roman. Isabelle MOROT-SIR a su susciter mon intérêt et mon questionnement pour me conduire jusqu’à la fin de son histoire sans jamais me lâcher en route. Plus encore, alors que les premiers chapitres me laissent perplexes quant à l’évolution de cette correspondance, les autres m’appellent et attisent ma curiosité.

Le résumé 

Alors que l’été indien enflamme par sa douceur tout le grand Nord Canadien, un hydravion amerrit sur un lac, surplombé par une cabane. Une jeune femme se tient sur le pas de la porte. Comment la vie l’a-t-elle amenée là ? Que fait-elle dans ces solitudes ? Pourquoi sa tasse glisse-t-elle entre ses doigts, lorsque son regard croise celui du pilote ?

La narration…

Je ne m’attendais pas à un retour lointain dans le passé de cette jeune femme. L’auteure y décrit son adolescence et ses premiers moments dans la vie d’adulte. Je pensais entrer dans une rencontre près de ce lac, dans le Nord Canadien. Que nenni… Cette histoire est donc une surprise pour moi.

Je n’envisageais pas que la problématique des personnages soit le deuil, l’acceptation de soi et des circonstances de la vie. Je ne dévoilerai rien du contenu pour ne pas spoiler votre lecture. Ce que je peux conclure, c’est que je suis loin de mes hypothèses et de mes attentes de lecture. Parfois, ce décalage déçoit. Ici, il m’apporte une curiosité par rapport à cette écrivaine. Comment traite-t-elle ces autres récits ? Serai-je toujours éloignée de ce ce que je pensais lire ? Apporte-t-elle autant de surprise dans chacune de ces aventures ?

La nature comme un miroir des émotions…

Deux personnages, deux existences contrariées. L’un est la force, l’autre est l’équilibre précaire entre deux univers : l’acceptation ou le refus. Cette romance est différente. Elle parle d’amour, de soi, d’expériences, de chutes et de reconstructions.

Isabelle MOROT-SIR cherche les mots pour décrire la profondeur des sentiments des personnages. En reflet, elle utilise la nature pour traduire la vulnérabilité. Celle-ci apporte la sérénité nécessaire à l’apaisement et à la réconciliation de soi avec son existence. Le temps adoucit la peine.

Son texte est comme un poème, mélancolique, sensible, bourré d’espoirs.

En bref…

J’ai énormément apprécié ma lecture et mon entrée dans le monde d’Isabelle MOROT-SIR. Je trouve là, un texte original qui a su me happée et m’amenée vers ses autres récits.

Je découvre maintenant, en cherchant dans la bibliographie de l’écrivaine, des couvertures très belles, avec autant de qualités que celle qui m’a séduite aujourd’hui, des résumés mystérieux qui me laissent libre d’imaginer des destinées atypiques (j’en suis certaine). Les commentaires sont toujours positifs et appréciateurs. J’ai donc tout le plaisir de la découverte…

Blog Au pays des books et des ebook

Blog Le Monde De Callistta

Chronique de  » Sans relâche  » par Callistta du blog Le Monde De Callistta

 

Voici le nouveau livre d’Isabelle Morot-Sir

La couverture du livre est juste magnifique.

Hâte de l’avoir en version papier ce livre.

J’ai pu le lire avant sa sortie et j’en remercie encore l’auteur pour cela.

Eléora est étudiante en littérature française, blogueuse littéraire et est présente sur les réseaux sociaux et notamment Twitter.

Elle partage ses avis littéraires sur son blog et via Twitter.

Un jour, elle reçoit un message d’une personne qui attire son attention.

Ils se mettent à discuté doucement, elle apprend qu’il s’appelle Clint et qu’il est militaire américain actuellement en Europe.

Puis, au fur et à mesure de leurs échanges, on voit qu’une relation d’abord amicale se noue et qu’elle évolue vers des sentiments amoureux.

Une histoire d’amour unique leur est destinée.

Les réseaux sociaux nous amènent à parlé avec des personnes qui ont les mêmes centres d’intérêt que nous et c’est la magie d’internet.

Eléora est dans une routine elle lit les livres, les chroniques, ne fait même plus attention à quel livre elle prend dans sa pal.

Son cadre de vie lui impose aussi une routine, qu’elle subit. Elle voudrait tant redevenir libre.

Avec Clint, elle va se dévoiler, même si c’est difficilement.

Clint lui vit avec le souvenir d’un être cher et il en fait des cauchemars la nuit, son corps lui rappel ce qu’il s’est passé.

Parlé avec Eléora le sors de son quotidien et lui fait du bien, en plus d’améliorer son français.

Moi qui suis une grande romantique, j’ai aimé la rencontre entre Clint et Eléora, quand Clint décide de bousculer le destin et qu’il vient la voir.

Le week-end qu’il lui propose est trop adorable, j’ai beaucoup aimé son idée.

Il ne juge pas Eléora sur ce qu’il voit et j’ai beaucoup aimé Clint pour cela.

On suit Eléora et Clint dans l’évolution de leur relation amoureuse ainsi que dans leur vie.

J’ai aimé dès le début leur amitié et ensuite leur couple.

Il leur arrive hélas des moments difficiles qu’ils surmontent tant bien que mal.

Jusqu’à l’événement fatidique qui fera tout basculer.

Je comprends Eléora, mais j’ai tellement été triste pour Clint.

J’ai tellement espéré que ça ne se finisse pas comme ça.

Et heureusement, l’auteur a exaucé mon souhait quand la fin du livre est arrivée.

Ce livre parle de rencontre internet, de problèmes de santé, de souvenirs douloureux, de vie familiale, d’amitié, d’amour, de la nature qui nous entoure.

J’ai beaucoup aimé les descriptions des paysages comme l’auteur sais si bien le faire.
Car dans tous ces livres elles nous les décrie et l’on s’y projette facilement.

Les 2 personnages sont très bien pensés, chacun leurs failles et leurs forces.

Leur histoire est belle malgré les événements qu’ils subissent.

Je trouve ce livre plus sombre du fait des évènements qui arrivent aux 2 personnages dans leur vie passé et leur vie ensemble.

Mais ce livre est aussi lumineux avec leur histoire d’amour, leur envie de vivre qui reste intact malgré tout.

Le fait que malgré les blessures physiques ou morales, ils aillent de l’avant que ce soit ensemble ou seuls.

J’ai ce ressenti car il se passe à notre époque avec internet et les réseaux sociaux.

D’autres livres de l’auteur ont des moments plus sombres aussi, mais celui-ci s’ancre dans le  » Maintenant  »  » Aujourd’hui.« 

Et du coup, je trouve que sur moi, il a eu un impact plus fort que les autres.

Je pense aussi qu’il m’a plus touché, car j’ai grandi avec un parent atteint de blessures morales et physiques.

Je vais offrir ce livre à une personne avec qui je discute et à qui j’espère, il plaira.

Ce livre est une pépite, je vous le conseille grandement.

Comme tout les autres livres d’Isabelle Morot-Sir

Blog Au pays des books et des ebook

Blog Ma boite de Pandore

Critique de « Sans relâche » par Iléana du blog ma boite de Pandore 

 

Mon avis :

La vie. Voici les mots qui me viennent à l’esprit en pensant à Sans relâche. Avec ses deuils, ses rencontres, son Amour et ses aléas… ce roman feel-good m’a touchée en plein cœur.

Le prologue (dont l’extrait est issu) a su titiller ma curiosité et est resté dans un coin de mes pensées tout au long de ma lecture. Le premier chapitre nous embarque en effet dix ans plus tôt et il faut attendre le tout dernier pour comprendre comment les deux personnages principaux en arrivent à cette fameuse scène décrite dans le résumé ! C’est une des forces majeures de cette fiction : si l’histoire en elle-même est magnifique, le fil conducteur se révèle addictif.

Clint et Éléora sont deux protagonistes attachants. Ils en ont bavé, mais se reconstruisent petit à petit grâce au soutien de l’autre, même s’ils ne s’en aperçoivent pas forcément. Ils nous offrent une belle histoire, qui prouve non pas que l’amour peut tout – il ne suffit pas toujours, et cette touche de lucidité rend le récit encore plus réel – mais que le bonheur se construit en acceptant les difficultés qui jonchent leur parcours.

Mention spéciale pour la mère d’Éléora, qui, malgré ses apparitions éclairs, m’a retourné l’estomac ! Quelle peau de vache (et je suis gentille) !

Les descriptions de la nature et des émotions des personnages sont superbes. Isabelle Morot-Sir nous offre, à mon sens, un de ses plus beaux textes, tout en finesse et en pudeur, mais si poignant ! Si vous ne connaissez pas cette auteure, foncez ! Et s’il vous faut quelques arguments supplémentaires, tapez son nom dans la barre de recherche, j’ai eu la chance de chroniquer plusieurs de ses romans. 😉

En conclusion : Une jolie romance semée d’embûches narrée avec beaucoup de délicatesse.

 

 

Blog Au pays des books et des ebook

Blog les Lectures d’Angélique

Critique de « Sans relâche » par Angélique du blog Les lectures d’Angélique

 

Mon avis :
Eléora vit recluse dans une cabane perdue dans la forêt Canadienne avec ses deux chiens. Elle semble y avoir des habitudes depuis quelques années : elle travaille de chez elle et se fait livrer ses provisions par avion. Un matin comme les autres, un avion amerrit sur le lac qui jouxte sa cabane. Ce n’est pas le moment du ravitaillement, qui peut bien venir la voir ? Personne ne sait qu’elle est ici… Alors qu’elle voit l’homme sortir de l’avion, c’est le choc. Tout ce qu’elle a tenté d’oublier lui revient en tête… Qu’a-t-elle fui ? Que lui est-il arrivé ? Comment va-t-elle accueillir l’homme ?

Après ce petit prologue, nous remontons dix ans en arrière dans la vie d’Eléora. Nous découvrons son quotidien : c’est une jeune étudiante qui se remet doucement de la perte d’un ami très cher. Elle semble fragile et encore très affectée par ce deuil. Ce qui l’aide à tenir dans sa vie, c’est sa passion des livres. Elle adore lire, elle a ouvert un blog pour partager ses lectures. Elle est très active sur les réseaux sociaux, notamment Twitter. Un jour, elle découvre Clint, un nouvel abonné à la photo de profil originale : un escargot. Ce dernier ne tarde pas à la contacter pour faire plus ample connaissance. D’abord réticente, Eléora va finir par accepter la discussion se trouvant plus de points communs avec lui qu’elle n’avait imaginé. Sans s’en rendre compte, ils finissent par s’attacher l’un à l’autre. Si tout semble tendre vers une belle histoire d’amour, le lecteur sera surpris par certains événements. Pourquoi les choses ne se passent pas si simplement ? Que se cache-t-il l’un à l’autre ? Que va leur réserver l’avenir ?

Ce roman retrace la vie d’Eléora et son bel amoureux : leur rencontre, leurs difficultés, leurs passés,… Nous partageons avec émotions tous ces moments et nous apprenons à connaitre les deux personnages. Eléora est une jeune fille à laquelle j’ai pu m’identifier dès le début du livre, puisqu’elle partage la même passion que moi. Elle est sincère et ne manque pas de caractère. Elle est entourée par sa famille : sa sœur Axelle dont elle est proche; et ses parents, même s’ils ne se montrent pas très sympathiques. Sa mère parait acariâtre et infantilisante, et son père inexistant. Clint est un homme torturé par son quotidien, notamment à cause de son activité professionnelle. Derrière un petit côté rustre, on perçoit tout de suite qu’il est attentionné et bienveillant. On tombe facilement sous son charme !

Bien qu’elle soit tendre et belle, l’histoire que nous découvrons est loin d’être linéaire et sans accros. L’auteure a su me surprendre à plusieurs reprises et a piqué ma curiosité. Intriguée, j’ai lu très rapidement ce récit mêlant des sentiments variés : mélancolie, joie, solitude, étonnement, remord, admiration,… Au travers des lignes de cette romance, l’auteure aborde des sujets poignants et sensibles comme le deuil et de l’acceptation de soi. J’ai passé un bon moment en compagnie d’Eléora et Clint !

 

Extrait :
« Là-bas, sur le pas de la porte, la jeune femme respira avec une satisfaction apaisée l’air frais de cette première matinée d’un été indien radieux. C’était le troisième miracle automnal auquel elle assistait, ces journées d’étranges parenthèses à la douceur estivale et cependant enflammées par cette saison. […]
En cet instant la beauté du présent la submergea. Elle resta là, à se laisser envahir par l’intensité du moment, heureuse de pouvoir aujourd’hui se permettre ce luxe. Heureuse non pas d’avoir oublié, l’oubli n’était pas envisageable, mais de pouvoir vivre en appréciant les cadeaux de l’instant. Le passé était fini, ne lui apportant que douleurs et regrets sur lesquels elle n’avait nulle prise. Le futur, lui, s’étendait telle une terre inconnue noyée de brume. Seul le présent lui appartenait. »

 

tristique ut Praesent neque. vel, massa