Interview du blog Au pays des books et ebooks

 

Aujourd’hui, je vous partage mon interview avec Isabelle Morot-Sir romancière elle écrit depuis plusieurs années.
C’est la sortie de « El Matador » un roman réédité en ce 8 Novembre qui contient les 4 volumes sortis auparavant en un seul livre.
Plus de 600 pages d’une histoire racontant la vie de Lyne accompagnée de son cheval, vous la suivrez au fil des pages dans son aventure. Alors mon interview n’est pas concentrée sur le livre mais sur l’auteure, « De vous à moi » c’est un mélange de questions sur le passé, le présent et l’avenir de l’écrivain et c’est un partage en vous le confiant « De moi à vous ». Bonne lecture !
Le 8 Novembre sort en réédition « El Matador », comme « Les Citadelles » en Septembre dernier, pourquoi as-tu voulu les rééditer?
Je tiens à rééditer mes anciens titres déjà pour leur redonner un petit coup de dépoussiérage (corrections, couverture… etc) et les proposer en numérique ce que mon ancienne ME ne faisait pas.

 

Tu aimes l’équitation, « El Matador » dans le tome 1 & 2 était classé à partir de l’âge de l’adolescence, n’as-tu jamais pensé à écrire une série de livres pour ado sur ce thème?
En réalité oui et non, car je n’écris pas pour des ados et même si le thème m’intéresse je crois que la réalisation est trop loin de ce que je fais. Mais en effet c’est une réflexion qu’on m’a souvent faite .

 

y-a-t-il un projet d’écriture, une idée que tu n’as jamais réalisé par faute de temps ou d’inspiration?
J’ai beaucoup de projets, un carnet entier donc beaucoup de projets que je voudrais faire, que je ferais peut être, ou pas du tout .

 

Quel est celui qui te tenait le plus à coeur et que tu a réalisé ?
Je crois que tout ce que j’entreprends me tient à coeur, je suis une passionnée ! Donc lorsque je me lance dans quelque chose je le fais en y jetant toute mon âme. Pour mes livres, je crois que c’est toujours celui que j’écris à l’instant précis qui compte plus que tout.

 

Partages-tu justement avec ton entourage tes idées, ton écriture ou attends-tu que le roman soit terminé pour leur dévoiler?
Oui je partage en effet avec ma famille très proche, mon chéri et mes fils, certaines idées ou synopsis. Par contre je ne fais lire mes écrits qu’une fois ceux ci terminés.

 

Tes fils ont quel âge?
20 et 23 ans, ils sont grands, et on peut ainsi avoir des échanges très intéressants.

 

Ont-ils eu envie d’écrire eux aussi ?
Mon fils aîné a commencé l’écriture d’un roman de fantasy qui est plutôt prometteur.

 

Tu vis à Prague, as tu déjà ressenti une trop grande distance entre toi et tes lecteurs?
Lorsque j’habitais encore en France, il y a une quinzaine d’années, je faisais des salons et des dédicaces, maintenant c’est vrai que c’est plus compliqué quoi que j’ai certains projets qui pourraient bien se rapprocher de ce sujet justement. Après j’ai aussi un contact très proche et quotidien avec mes lecteurs grâce aux RS, notamment Twitter et Instagram.

 

Quel est ton meilleur souvenir jusqu’ici en tant qu’auteure?
Oh c’est une question difficile car chaque jour j’ai des surprises magnifiques, qui s’accumulent en souvenirs précieux. Disons que sans doute, mon plus beau souvenir c’est lorsque j’ai été reçu aux éditions Robert Laffont parce qu’ils envisageaient de faire une collection de romans feelgood et les miens les intéressaient. Le projet n’a pas eu de suite, néanmoins chouette expérience.

 

As-tu une citation, un proverbe préféré?
Oui oui j’en ai une qui m’aide chaque jour à avancer : bien faire et laisser braire !

 

Ton livre préféré?
 » Autant en emporte le vent » de Margaret Mitchell . J’aime tout dans ce livre que j’ai dû lire 100 fois au moins !

 

Qu’espères-tu pour l’avenir ?
La paix dans le monde ? Plus sérieusement, quoique la paix soit un sujet des plus sérieux mais qui hélas ne dépend pas de moi. Disons que j’espère pouvoir demeurer vivre à Prague, et continuer à écrire un maximum d’histoires en espérant fédérer de plus en plus de lecteurs.

 

Un dernier mot?
Merci à toi pour cette itw vraiment sympa et originale, et merci à tous ceux qui lisent et adhèrent à mes histoires. Je sais que je ne vous ménage pas et… ce n’est pas fini .

 

J’ai demandé à Isabelle une photo, une image importante pour elle, la voici :
Isabelle nous en parle :
Cette photo représente beaucoup de choses : déjà je suis là avec Manouche, le cheval de ma vie, celui qui m’a accompagné partout et qui m’a inspiré le personnage d’El Matador. Nous sommes là, tous les deux, dans une ambiance qui rappelle le Grand Meaulnes, bien que nous soyons chez moi à Arles et que nous pataugions dans le Rhône.

 

Voilà mon interview est terminée, je te remercie Isabelle pour ta gentillesse. J’adore vraiment discuter avec toi, ta générosité à prendre du temps pour les autres est incroyable. Aujourd’hui son livre est réédité, si Isabelle nous y parle de sa passion à travers cette jeune fille alors il doit être émotionnellement merveilleux. Vous voulez lire un roman qui est touchant, ressentir la sensibilité qu’Isabelle peut nous faire partager dans son écriture, n’hésitez pas à acheter celui-ci :
Curabitur commodo pulvinar ut justo libero in accumsan consectetur tempus Donec
%d blogueurs aiment cette page :