Interview

Tout d’abord merci Isabelle d’accepter cette interview. Je tenais à ce que tu sois la première vu que nous nous connaissons depuis de nombreuses années, nos routes se sont croisées sur un forum équestre fin 2004-début 2005, ça fait une sacrée claque… Ca ne nous rajeunit pas, surtout pour toi  . Nous nous sommes vue une seule fois en vrai et nous avons passé des heures et des heures au téléphone. Je tiens aussi à te remercier pour ta confiance et de me permettre de lire tes livres avant tout le monde en bêta lectrice. 

Lors de cette interview, je vais essayer de vous faire connaître la Isabelle que je connais en plus de la Isabelle l’auteure que tout le monde connait  

Depuis tout ce temps que nous nous connaissons, as-tu appris à cuisiner ou alors tu sers toujours des pâtes au ketchup? 

Alors à vrai dire j’ai admirablement évolué de ce côté là : j’ai mis mon fils aîné à cuisiner ce qu’il fait avec brio  Donc d’une pierre 2 coups: on mange bien et j’ai du temps pour écrire !

Ouffffff… du coup si tu reviens en vacances en France, je pourrai venir te faire un coucou. Bon alors, tu reviens quand en France pour quelques jours? 

Ce sera en fin d’automne pour l’AG des CALC qui aura lieu dans le sud Ouest… parce que hélas on ne vient que peu en France, 2 ou 3 fois par an. Mais maintenant que tes twins sont grands un voyage à l’Est est envisageable (y a des poneys et pleins de machins poilus )

Demain, est un grand jour pour toi, Sans relâche sort en numérique et en version papier, dans quel état d’esprit te trouve-tu? Tu sautes partout chez toi en mode sauts de patinage artistique ou tu es plutôt détendue, ayant eu de bons retours (sauf le mien que je ne t’ai pas donné  )? 

Plutôt un mélange des deux, je suis à la fois contente que cette aventure prenne un nouvel essor, et en même temps un peu anxieuse de l’accueil qu’aura ce 17ème roman, et surtout surtout de lire enfin ton retour (glups) – Faudra attendre vendredi 

Comme tu sais, j’aime glissé des idées dans nos échanges, voilà un autre qui me ferait super plaisir au nom de notre longue amitié (comment je joue sur les sentiments, et je n’ai même pas honte  ), pourrais-tu faire apparaître Danette dans un de tes livres, c’est quand même grâce à elle que nous nous connaissons? Juste une petite apparition, pas tout un livre sur elle  Tu penses possible de faire ça? (Danette étant ma jument)

Je suis romancière donc évidemment tout et tous ceux qui m’entourent, sont sujets à l’inspiration, alors qu’un jour Danette apparaisse c’est complètement possible ! Est ce qu’elle sera un cheval ? Ou se transformera-t-elle, tout est envisageable parce que côtoyer un auteur c’est accepter aussi qu’il se serve de ce que tu es ou dis… Donc Danette dans un roman ça a toutes les chances d’arriver : elle a un profil d’héroïne (je te passerai une photo pour la couverture)

Je sais que tu as un emploi du temps chargé, des délais à respecter, etc. mais as-tu réfléchi pour Stephy (personnage qui apparait plusieurs fois dans plusieurs de tes romans) et là je parle pour moi, mais je suis sûre que d’autres lecteurs seront du même avis que moi, cette fille avec des réparties à mourir de rire, un caractère fort et attachant, lui dédier un livre serait vraiment génial, et tous ceux qui ont lu la série El Matador et Le journal intime et personnel d’une nouvelle zingara devraient être du même avis que moi (oui je sais je te mets la pression là et je n’ai toujours pas honte) 

La honte un jour s’abattra sur toi tel les criquets sur un champs de blé (prédiction ) bref … Oui Stephy, fait partie des personnages auxquels je suis très attachée, avec son caractère et son humour décapant. Cependant un livre sur elle et son histoire, sincèrement je ne sais pas. A-t-elle une histoire personnel si riche qu’elle mérite un roman  À voir… A réfléchir. Pour l’instant je t’avoue que j’ai la tête sous l’eau et à peine le loisir de réfléchir à quand aller pisser, donc quand j’aurais un peu plus de calme je me pencherai sur cette idée, au moins pour voir ce que je pourrais construire… Mais tout espoir de voir Stephy (Et Danette ) dans un roman n’est pas perdu

Pour conclure, il faut que je t’avoue un truc, depuis que mes jumeaux sont nés nous n’avons plus eu l’occasion de nous téléphoner et de passer des heures au téléphone (record à battre 5h30… oui oui vous avez bien lu) et ça me manque terriblement nos conversations, mais promis dès qu’ils rentrent à l’école en septembre nous pourrons à nouveau nous appeler mais il faudra bien recharger nos téléphones avant 

Merci beaucoup Isabelle d’avoir pris sur ton temps pour répondre à quelques questions

Aliquam sem, efficitur. mattis Donec felis massa mi, suscipit Praesent eleifend
%d blogueurs aiment cette page :