Chronique de « Sans peur et sans reproche » par Ninon sur sa page Facebook

63 # L’avis de Ninon

SANS PEUR ET SANS REPROCHE ( Isabelle Morot-Sir)

Résumé : Quel est le point commun entre un village de haute Provence, un ancien pompier de Paris, une bibliothécaire, une maman solo et une oie nommée Gladiator ? Le hasard ?

Mon avis : Tout d’abord, je remercie Isabelle pour m’avoir permis de découvrir son roman en avant-première. Je savais, connaissant sa plume, que je ne serais pas déçue et effectivement, j’ai A-DO-RÉ !
L’auteure a pris le parti de ne rien révéler dans le résumé, alors je vais tout de même vous parler un peu des personnages, mais promis, je ne vais pas spoiler l’histoire.
D’abord, il y a Félix, une maman solo, qui élève sa fille Charline. Oui, oui, Félix est une femme, et porte un prénom un peu bizarre, qu’elle explique toujours de façon très ironique. En plus, elle est mécanicienne, un métier soi-disant réservé aux hommes, mais elle excelle en la matière. Avec sa fille, donc, elles vivent dans un petit village de Provence avec leurs animaux de compagnie : une oie ( ! ) hyper protectrice et… un renard ( !? ) un peu peureux. Félix est amie avec Evie, une bibliothécaire qui élève également seule ses deux enfants, dont l’ainé est le meilleur ami de Charline. Lorsque Félix rencontre (dès le 1er chapitre) Lowen, un pompier qui vient d’être muté dans la région, l’alchimie est immédiate. Sauf que chacun porte en lui des blessures qui ne sont pas tout à fait encore cicatrisées, et que leur histoire ne sera pas si facile…
Voilà, donc, pour le contexte.
J’ai bien entendu aimé la plume fluide d’Isabelle qui sait habilement manier les mots pour nous donner des descriptions très précises, notamment de la nature, et on est aussitôt téléporté virtuellement dans le Sud. Le roman est également écrit de manière à ce que l’on puisse bien comprendre ce qui se passe dans la tête de nos deux personnages principaux, mais les révélations sur leur passé ne se font qu’au compte-goutte, un peu comme des morceaux d’un puzzle qu’il faut mettre bout à bout pour enfin admirer l’ensemble. L’auteure est très habile, parce que, tout à coup, à la fin, il y a un retournement de situation qui m’a fait me demander : « mais qu’est-ce qui se passe ? ». Je ne comprenais pas, je me suis demandé si j’avais raté un épisode… et puis, effectivement, un petit détail était passé à l’as, n’avait pas été expliqué, et pourtant, c’était la clé de l’énigme. Bravo, Isabelle, d’avoir réussi à me surprendre de cette façon !
C’est un chouette roman, une jolie romance, qui m’a fait passer un excellent moment (je l’ai dévoré en une soirée) et je vous encourage à le découvrir à votre tour. Il sort le 23 mai, mais il est déjà disponible en précommande sur Amazon.

libero mattis suscipit risus. vel, velit, neque. ut Praesent venenatis
%d blogueurs aiment cette page :